Juste ou damné

L’événement de ma conversion à huit ans me fit passer de la condition de damné à la condition de juste. A cause du péché originel, j’étais damné, condamné aux peines de l’enfer. Même si peut être je n’étais pas coupable face à loi séculière, j’avais le potentiel complet de devenir le plus grand criminel de l’histoire de l’humanité. Peut être que si cela ne s’était pas réalisé, j’étais toujours coupable devant la loi divine, ayant enfreint les règles dans la loi divine qui ne sont pas dans la loi laïque. J’étais un damné pire que toi et pire que tous les damnés de la terre réunis à cause du germe du péché originel d’Adam. J’étais capable de faire pire que le mal que tu peux faire. Mais grâces soient rendues à Dieu qui me sauva de la damnation éternelle. Je fus sauvé, délivré, justifié par le sang versé de Jésus sur la croix de Golgotha. J’ai été déclaré juste non pas à cause du bien que je fais mais simplement parce que la justice me fut imputée par la foi au sacrifice de Jésus. Je suis juste non pas parce que je m’efforce de plaire à Dieu constamment dans ma vie. Je suis juste non pas parce que je hais les œuvres des ténèbres et que je lutte constamment contre la bête antéchrist nuit et jour. Je suis juste non pas parce que je m’efforce de ne pas enfreindre la loi et que parfois j’en suis coupable de l’avoir enfreint. Je suis juste non pas parce que je tiens mon corps assujetti afin de ne pas être rejeté. Je suis juste non pas parce que je ne porte pas de masque et que je ne respecte pas ces mesures farfelues de la bête contre la fameuse maladie. Je suis juste non pas parce que je ne veux pas détruire le temple du Saint-Esprit en ne me faisant pas injecter la fameuse concoction. Je suis juste non pas parce que je fais de l’aumône, je fais du bien. Je suis juste non pas parce que la bête me tuera. Je suis juste parce que je suis déclaré juste par Dieu lui-même par la grâce par le moyen de la foi en l’œuvre définitive de Jésus sur la croix en croyant en cette parole divine: « si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut. » Dorénavant, ce n’est plus moi qui vit mais c’est Christ qui vit en moi et c’est le Christ qui produit en moi le vouloir et le faire. Je cherche constamment la volonté de Dieu par le renouvellement de l’intelligence. C’est cette recherche permanente de la volonté de Dieu par le discernement de ce qui est bon, agréable et parfait qui raisonne dans mon cœur et m’avertit de ne pas souiller, détruire le temple de Dieu par la fameuse injection. Toi aussi tu peux passer du statut de damné au juste en croyant en l’œuvre définitive de Jésus-Christ sur la croix.

Maranatha!!! Viens Seigneur Jésus!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :