Le contrôle de la société orwellienne

Depuis 2009, je suis sur surveillance 24h sur 24. Mon téléphone, mon ordinateur, mes déplacements sont scrutés par certaines personnes. Au Togo, parmi même mes amis les plus proches, il y a certains qui sont des agents de la stasi togolaise qui font des rapports quotidiens au gouvernement. J’ai appris à les démasquer par leur manière d’aborder les discussions avec moi et aussi en passant de fausses informations sur moi-même pour savoir qui va les relayer. En écrivant cet article sur ce blog, il y a le surveillant général qui surveille mon ordinateur qui lit tout ce que j’écris. Il lui arrive parfois de sélectionner, d’effacer, de faire des jeux avec l’ordinateur. Et je hais cette situation mais je sais que bientôt ce système orwellien va prendre un grand coup. En examinant la situation, je vois que je suis différent car je n’ai aucun désir de superviser qui que ce soit à part ceux dont Dieu m’a confié de superviser comme ma famille et ceux dont je dois paître comme berger. Je n’ai aucun désir de superviser la vie de quelqu’un d’autre et d’avoir un regard constant sur lui, sur sa vie privée et sur tout ce qu’il fait. C’est la bête qui veut être omnisciente, omniprésente et omnipotent mais elle n’y arrivera pas. La bête et ses disciples pensent que par leurs moyens technologiques, ils arriveront à leur fin mais ils se trompent. Il y a même des pasteurs qui travaillent en collaboration avec la bête et qui consultent la bête pour savoir quelle prédication ils ont à faire le dimanche matin. Et lorsqu’il n’y a pas une rumeur sur un péché commis par un membre de l’église, le pasteur ne sais plus quoi prêcher. Une fois, j’ai fait une mise en scène dans ma chambre pour savoir qui relayerait la fausse information. Et la première personne par qui j’entends la fausse information préparée par moi-même est le pasteur de l’église le dimanche matin sur le pupitre. Lorsque le pasteur prêchait sur cette fausse rumeur, j’ai compris que ce matin là, la parole de Dieu ne nous est pas parvenue et qu’on n’a pas eu une prédication inspirée par l’Esprit-Saint mais une prédication orientée par la bête. Ce sera la même chose dans l’église de la prostituée qui se formera avec le Faux Prophète. C’est une église qui dépendra de la bête totalement même pour les prédications avec un système orwellien sévère qui même tentera de prédire les actions des membres de l’église. Avec l’union satanique de certaines églises et de l’état, le diable s’installe dans les églises de la prostituée. Mais l’Église de Philadelphie brillera malgré sa faible puissance avec la prédication des deux témoins.

Maranatha !!! Viens Seigneur Jésus !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :