L’autodiscipline ou la discipline dans l’église

L’exercice de la discipline dans l’église est une très bonne chose. Mais la voie par excellence par laquelle elle peut s’appliquer effectivement n’est que par l’autodiscipline de chaque membre de l’église. La discipline d’église doit être exercée uniquement lorsque l’autodiscipline personnelle a échoué. Le croyant en Jésus s’autodiscipline lorsqu’il laisse le Saint-Esprit le convaincre de péché, de jugement, de justice et lui rappeller les choses à venir. Dans cet exercice permanent de toute la vie chrétienne, le croyant se réjouit des réprimandes, des rappels, des avertissements communiqués par le Saint-Esprit avant l’exécution des diverses actes quotidiennes de la vie. Le croyant lorsqu’il aime l’autodiscipline au point où il excelle en cet art, il devient mature, il atteint la stature d’homme parfait. Et pour cet homme mature, les conséquences néfastes spirituelles, sociales, physiques dérivant de ses probables fautes constituent la grande punition disciplinaire autoinfligée que le Saint-Esprit lui rappelle lorsqu’il néglige sa voix. Ainsi l’exaltation de l’autodiscipline au dessus de la discipline écclésiale n’empêche pas la prévention, l’anticipation des problèmes en amont mais elle est encore plus efficace dans ce domaine. Le croyant mentalement stable apprend constamment de ses erreurs et aiguise son oreille à écouter la voix du Saint-Esprit dans toutes les situations. Cette exaltation de l’autodiscipline est faite par la sanctification apportée par la prédication de la parole de Dieu. Cette prédication n’est pas essentiellement focalisée sur l’éthique mais sur la communication de l’Esprit de Dieu. Elle est la prédication de la parole de vérité qui sanctifie, de cette parole qui est esprit et vie. Et lorsque l’Esprit-Saint est reçu dans le coeur des auditeurs non convertis à travers la parole transmise, l’éthique divine s’installe dans les personnes. Par exemple, par une illumination du Saint-Esprit, il peut comprendre pourquoi la fameuse concoction est néfaste ou bien pourquoi Dieu hait certaines pratiques et styles de vie que le monde adore. A cette nouvelle naissance, l’autodiscipline par le Saint-Esprit nait dans le croyant. Et l’exaltation de l’autodiscipline dans l’Eglise produit l’exaltation du sacerdoce universel dirigé par le grand souverain sacrificateur Jésus-Christ par l’action du Saint-Esprit et pour la gloire de Dieu le Père.

Maranatha !!! Viens Seigneur Jésus !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :