La représentation élienne des nombres

Avant que je ne publie mes conclusions sur les nombres premiers, j’aimerais parler de la représentation élienne des nombres dont j’ai parlée dans un de mes articles sur les nombres premiers. Cette représentation élienne des nombres part du critère de Moïse qui dit que tout nombre impair qui peut s’écrire sous la forme U(n,m) = 4nm+2(n+m)+1 ou sous la forme V(n,m) = 4nm+2(n-m)-1 n’est pas un nombre premier. Autrement dit un nombre premier ne peut jamais s’écrire sous la forme U(n,m) ou V(n,m). Et nous avons dit précédemment que tout nombre entier impair non premier peut s’écrire sous la forme:

U = 2n (P) + 2n-1 (S1) + 2n-2 (S2) + …………………. + 2*(S0) + 1

avec P le produit des m, Sn la somme des différents produits des m de n-1 facteurs.

Dans ce cas, nous sommes dans la représentation élienne à base 2. En base 4, nous aurons:

U = 4n (P) + 4n-1 (S1) + 4n-2 (S2) + …………………. + 4*(S0) + 1

Si nous écrivons P, Sn, de telle façon qu’ils soient inférieurs à 1, nous allons dans le codage binaire avec une approche qui révélera les secrets des nombres premiers brésiliens.

Ceci étant dit, nous disposons alors de quatre groupes de nombres entiers naturels. Nous distinguons en s’inspirant des prophéties mathématiques du moine Mersenne, les nombres pairs parfaits, les nombres pairs imparfaits, les nombres impairs parfaits et les nombres impairs imparfaits. Nous pouvons aussi les appeler les nombres pairs purs, les nombres pairs impurs, les nombres impairs purs et les nombres impairs impurs.

Les nombres pairs parfaits ou purs s’écrivent sous la forme: 2n , n étant un entier naturel quelconque.

Les nombres pairs imparfaits ou impurs s’écrivent sous la forme: 2nm, m étant un entier naturel impair.

Les nombres impairs parfaits ou purs sont les nombres impairs premiers n’ayant que deux diviseurs 1 et eux mêmes et s’écrivant sous la forme: 2nm+1, 2nm-1

Les nombres impairs imparfaits ou impurs sont des nombres impairs ayant au moins trois diviseurs et s’écrivant sous la forme: 2nm+1, 2nm-1, m étant un entier naturel impair pur ou impur.

A base de ce qui est dit précédemment sur la classification de ces nombres, nous pouvons faire un autre type d’arithmétique avec la somme, le produit, la division, la multiplication dans la représentation élienne du nombre. Nous pouvons aussi étendre cela vers les nombres rationnels, irrationnels, décimaux …. .

Je ne publierai pas tout en détail sur ce blog. Je me prépare à publier un livre intitulé, « les nombres divins » dans lequel, je parlerai plus en profondeur de la représentation élienne, de ces implications et de son utilisation dans la théorie des nombres.

La représentation élienne étant expliquée et la classification des nombres étant faite, nous pouvons écrire le dernier petit essai bref promis que beaucoup de personnes attendent.

Dans le dernier essai sur les nombres premiers, nous parlerons de la suite des nombres premiers et nous parlerons de la méthode la plus géniale pour simplifier tout nombre impair non premier.

Maranatha !!!!! Viens YHWH !!!!

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :